Symposium de l’UNESCO et du CJE : Lancement d’un guide pratique destiné aux enseignants pour lutter contre les théories du complot

(Bruxelles, lundi 27 juin 2022) – L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Congrès juif européen (CJE) ont co-organisé aujourd’hui à Bruxelles un symposium international intitulé « Lutter contre les théories du complot par l’éducation ». L’événement a été organisé dans le but de renforcer les réponses éducatives par le biais d’un travail de défense, de la recherche et de la formation.

L’événement a également lancé le guide de l’UNESCO intitulé « Lutter contre les théories du complot: que doivent savoir les enseignants ? ». Le guide est une introduction pour les éducateurs, travaillant dans et en dehors de l’enseignement formel, sur la façon d’identifier, de prévenir et de traiter les théories du complot.

« La lutte contre les théories du complot, et les idéologies antisémites et racistes qu’elles véhiculent, commence à l’école », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

« Pourtant, les enseignants du monde entier manquent de formation adéquate. C’est pourquoi, aujourd’hui, l’UNESCO lance un guide pratique destiné aux enseignants, afin qu’ils puissent mieux enseigner aux élèves comment identifier et démystifier les théories du complot. »

« Cela s’appuie sur le travail plus large que nous réalisons pour renforcer l’éducation aux médias et à l’information, sur base de notre nouveau modèle de programme d’études. »

L’événement a rassemblé des gouvernements, des universités, la société civile et le secteur privé pour une action conjointe, et était organisé en deux parties : une partie ouverte au public sous forme de plaidoyer et une session d’experts sous forme d’ateliers.

« Lorsque les événements sont de toute évidence inexplicables, la peur, l’incertitude et l’ignorance poussent les gens à des explications simplistes comme c’est le cas aujourd’hui avec la pandémie mondiale qui a été suivie d’une guerre sur le continent européen à une échelle jamais vue depuis la Seconde Guerre mondiale », a déclaré Raya Kalenova, Vice-Présidente exécutive et Directrice générale du CJE.

« Bien que les moyens par lesquels les théories du complot se répandent ont pu changer, leur contenu reste remarquablement similaire. Les communautés juives ont souffert de ces conspirations pendant des générations et connaissent mieux que quiconque leurs terribles effets. Les croyances en une conspiration juive sont les aspects les plus répandus de l’antisémitisme », a-t-elle ajouté.

« C’est pourquoi nous devons mobiliser tout le monde, non seulement la société civile, les universitaires et les éducateurs, mais aussi les entreprises de médias en ligne et sociaux, dont la responsabilité est de garantir un environnement exempt de haine et de désinformation. »

Parmi les intervenants de l’événement figuraient Katharina von Schnurbein, Coordinatrice de la Commission européenne pour la lutte contre l’antisémitisme et la promotion de la vie juive, et Nicola Beer, Vice-Présidente du Parlement européen et envoyée spéciale pour la lutte contre la discrimination religieuse, y compris l’antisémitisme.

Le symposium a été organisé en coopération avec la Commission européenne, le Social Decision-Making Lab de l’Université de Cambridge et la Fondation Alfred Landecker.

related

Subscribe to EJC newsletter

Get EJC's bi-weekly newsletter, including the latest statements and news from the European Jewish communities, direct to your inbox.

European Jewish Congress will use the information you provide on this form to contact you. We will treat your information with respect and will not share it with others. By clicking Subscribe, you agree that we may process your information in accordance with these terms.

Events & Meetings

EJC President met European Commission Vice-President Margaritis Schinas

EJC President Dr. Ariel Muzicant and Executive Vice-President & CEO Raya Kalenova held a meeting with European Commission Vice-President Margaritis Schinas. They discussed the current challenges to European Jewish Communities, the need to fight against antisemitism and strengthen Jewish communal security.