Le Congrès Juif Européen considère comme une distorsion majeure les propos du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki déclarant que « dédommager les juifs qui ont survécu à l’Holocauste équivaudrait à accorder une victoire posthume à Hitler ».

Le CJE souligne que « Il y a 70 ans, les juifs de Pologne ont vu leurs propriétés et leurs biens spoliés. Malgré les années, ces avoirs sont toujours volés en raison de l’Holocauste.

Les commentaires du Premier ministre Morawiecki vont à l’opposé de la réalité car la victoire posthume d’Hitler est consacrée par la non restitution de ces biens et propriétés à leurs héritiers légitimes. »

Le CJE ajoute que « il ne s’agit pas seulement d’un vol de propriété, mais aussi d’un vol de l’histoire ». « La restitution des biens appartenant à des juifs est une question de droit fondamental et représente la rectification d’une injustice historique ».

« La Pologne reste le seul pays majeur de l’Europe de l’Est qui n’a pris aucune mesure afin de restituer les propriétés privées confisquées par les nazis ou nationalisées par le régime communiste. Il est temps pour le gouvernement polonais de faire face à la réalité, au droit international et à la justice plutôt que d’utiliser ce problème comme un thème de campagne ».