Le Figaro : Affaire Halimi: «échec du système judiciaire français», juge le Congrès juif européen

Le Congrès juif européen (CJE) a vivement critiqué ce lundi la décision de la Cour de cassation de ne pas traduire en justice le meurtrier de Sarah Halimi, la sexagénaire juive tuée à Paris en 2017, demandant des mesures «pour que ce déni de justice ne se reproduise» pas.

Ce mercredi, la Cour de cassation, tout en entérinant le caractère antisémite du crime, a confirmé l’irresponsabilité pénale du meurtrier, fort consommateur de cannabis depuis l’adolescence, pris d’une «bouffée délirante» lors des faits, selon les conclusions unanimes de sept experts qui l’avaient examiné successivement.

«Il s’agit d’un échec considérable du système judiciaire français et d’un dangereux précédent pour l’État de droit et pour l’ensemble de la société, avec des conséquences potentielles pour toute l’Europe», a déclaré le président du CJE, Moshe Kantor, dans un communiqué publié à Bruxelles. «Si la Cour a finalement établi que la motivation antisémite de l’auteur était indiscutable, elle a fait preuve d’un manque de courage et de perspicacité stupéfiant en ne la considérant pas comme l’élément essentiel de cette affaire, contrairement à sa consommation de cannabis», ajoute-t-il.

Le CJE dit se joindre «à la communauté juive de France et au président Emmanuel Macron pour demander à l’Assemblée nationale de modifier les dispositions légales pertinentes concernant la responsabilité pénale et d’empêcher que ce déni de justice ne se reproduise». Dans un communiqué distinct, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, à Paris, a exprimé «son incompréhension» suite à cette décision, regrettant qu’elle «empêche la tenue d’un procès». «Dans un contexte général où l’antisémitisme ne montre aucun signe de faiblesse, dans l’espace public comme sur les réseaux sociaux, la Fondation regrette le mauvais signal envoyé par cette décision», a-t-elle écrit.

Dans une tribune au Figaro ce week-end, le grand rabbin de France Haïm Korsia avait qualifié de «choquante» l’absence de procès. «Que faire, en présence d’une décision judiciaire vouée à laisser tout honnête homme ou femme dans la sidération?», a-t-il interrogé, appelant à ce que «la conscience collective de la nation (…) se lave de ce déshonneur qui la souille». Dimanche, Emmanuel Macron avait souhaité un changement de la loi pour que l’abolition du discernement causé par une prise de stupéfiants n’exonère pas de sa responsabilité pénale.

related

Subscribe to EJC newsletter

Get EJC's bi-weekly newsletter, including the latest statements and news from the European Jewish communities, direct to your inbox.

European Jewish Congress will use the information you provide on this form to contact you. We will treat your information with respect and will not share it with others. By clicking Subscribe, you agree that we may process your information in accordance with these terms.

Statements

EJC expresses support for Israel as it is being attacked

The European Jewish Congress (EJC) expresses its full solidarity with our brothers and sisters in Israel as the country continues to suffer rocket bombardment and attacks from Hamas terrorists.

EJC says latest rise in far-Right incidents in Germany should raise alarm

The European Jewish Congress expresses alarm at the latest figures released by German Interior Minister Horst Seehofer which show that the number of crimes committed by far-Right extremists in Germany rose last year to its highest level since WWII.

EJC mourns Mount Meron tragedy victims

The European Jewish Congress and all its communities are deeply shocked and saddened to learn of the terrible tragedy at the tomb of Rabbi Shimon Bar Yochai at Mount Meron in Israel, where thousands of people had gathered to celebrate Lag Ba’Omer.

EJC applauds European Parliament decision to censure UNRWA over Antisemitism in its textbooks

The EJC welcomes and applauds the European Parliament’s resolution expressing concern at the “hate speech and violence taught in Palestinian schools” run by the United Nations Relief and Works Agency (UNRWA).